Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Modifier la Dimension Verticale. Pourquoi, Quand, Comment ?

mars 21-11 h 00 min - 11 h 45 min

Jean Philippe RE

Marseille

Modifier la Dimension Verticale : Pourquoi, quand, comment ?

Lors d’une reconstruction prothétique de grande étendue, le choix de la dimension verticale est souvent évoqué comme la question essentielle. Cependant le changement de dimension verticale n’est pas souvent un objectif de traitement mais un moyen utilisé pour simplifier et apporter une solution à une situation clinique donnée.  Le problème n’est pas la DVO, mais la qualité de la nouvelle OIM à réinventer.

 

Modifier la DV mais pourquoi ?

Les variations de dimension verticale peuvent être indiquées lors des traitements prothétiques pour répondre à une nécessité esthétique et/ou fonctionnelle mais, le plus souvent, on augmente la DVO pour avoir de l’espace prothétique.

Du fait des larges potentialités d’adaptation des sujets aux variations verticales, on pourra faire varier la Dimension Verticale en fonction de nos besoins, tout en sachant qu’il existe forcément des limites à ces variations : ne pas aggraver une typologie squelettique verticale déjà marquée (hypo ou hyper divergence) et sagittale (Classe II ou III ), permettre le contact labial non forcé, optimiser les relations occlusales antérieures, optimiser les aspects mécaniques (rétention, rapport couronne-racine) et favoriser l’esthétique.  L’augmentation de la DVO crée un nouvel espace prothétique qui sera réparti entre la hauteur des faces occlusales  maxillaires et mandibulaires, donc dans un calcul bien conçu de la courbe de Spee.

Modifier la DV mais quand ?

Les variations de dimension verticale (augmentation ou diminution)  sont indiquées quand le bénéfice est bien supérieur au coût thérapeutique ;ainsi la modification, d’au moins, une arcade entière doit être justifiée

Enfin la nécessaire mise en place du projet au travers d’une reconstruction provisoire construite au laboratoire et non détériorée par l’équilibration clinique permettra de le valider.

Modifier la DV mais comment?

Les variations de dimension verticale doivent être réalisées impérativement par une simple rotation autour de l’axe charnière (en relation centrée). La nouvelle DVO est testée directement, en une fois, par la reconstruction provisoire. S’il y a des difficultés d’adaptation, dans la grande majorité des cas, ce n’est pas la DVO qui est en cause mais la qualité de l’OIM.

Synthèse :

Pour éviter les choix hasardeux, la DVO se calcule sur articulateur autour de la RC. La nouvelle OIM doit être centrée, calée et guidée. La courbe de Spee répartit les espaces prothétiques.

Détails

Date :
mars 21
Heure :
11 h 00 min - 11 h 45 min
Catégorie d’Évènement:

Lieu

Centre PROUVE
NANCY, 54000

Organisateur

RE Jean Philippe