Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Variation de Dimension Verticale. Intérêt pour les restaurations étendues dans un concept d’économie tissulaire

mars 21-16 h 30 min - 18 h 00 min

Stefan KOUBI

Marseille

L’usure , notamment les lésions érosives ont vu leur prévalence augmenté les vingt dernières années chez les jeunes essentiellement
Pourquoi est-ce un challenge aujourd’hui pour le praticien ?

Challenge esthétique car le praticien est amené à modifier sensiblement les proportions des dents donc l’apparence du sourire
Challenge biologique car les traitements contemporains doivent être additif afin de préserver au maximum les structures dentaires résiduelles déjà altérées et ne pas compromettre trop tôt le capital biologique de ces jeunes patients.
Challenge fonctionnelle car bien souvent seule une modification de la DVO permet de créer les conditions favorables pour modifier l’esthétique antérieur et offrir une pérennité au futur traitement

Le diagnostic de lésions érosives représente la première étape afin de déterminer l’étiologie de l’usure , éviter les récidives et améliorer le pronostic des traitements .
Le traitement doit prendre en compte l’âge du patient , le niveau de la destruction , le contexte occlusale, la typologie faciale et encore bien d’autres paramètres cliniques.
Deux notions doivent être à l’esprit lorsque l’on doit reconstruire une voir deux arcades ;
– la première est de penser basiquement comme un architecte afin de « voir » le cas esthétiquement et corriger les zones de manques dans le but d’avoir un esthétique blanc idéalement positionné tri dimensionnellement par rapport à des références du visages précises . C’est pourquoi il est indispensable de visualiser la future occlusion et le future esthétique du sourire par le biais de ce qu’il est communément appeler le full mock up (projet esthétique et fonctionnelle simultanément en un seul temps).
– la deuxième est d’utiliser les outils de restaurations les plus efficients sur le plan biologique afin de préserver les structures dentaires au maximum. La révolution adhésive et le recours à des matériaux collées sont devenus le nouveau standard de traitement.

Ainsi si le concept de traitement et la méthodologie reste la même quelque soit la sévérité de la destruction, les outils peuvent eux changer faisant appel soit à des techniques directes pour les cas très légers soit aux techniques indirectes pour des reconstructions de plus grandes étendues et aussi pour une meilleure faisabilité . En effet les techniques directes nécessitent un tour de main ou une certaine dextérité voir une certaine difficulté de mise en œuvre du composite .
L’objectif de cette séance est donc de présenter un concept et une méthodologie de traitement pour les cas d’usures moyens et avancés et proposer différents outils en fonction de la sévérité de la destructions .

S Koubi, G Gurel ,P Margossian, R Massihi, H Tassery. A simplified approach for restoration of worn dentition using the full mock-up concept: clinical case report. Int J Periodontics Restorative Dent. 2018;38(2):189-197

Vailati F, Belser U
Classification and treatment of anterior maxillary dentition affected by dental erosion:
the ACE classification
Int J Periodontics Restorative Dent. 2010 Dec;30(6):559-71.

Koubi.S, Gurel.G, Margossian P, Massihi.R,. Tassery.H
nouvelles perspectives dans le traitement de l’usure : les “Table Tops”
Réalités Cliniques 2013. Vol. 24, n°4 : pp. 319-330

Koubi S, Gürel G, Margossian P, Massihi R, Tassery H. Traitement de l’usure : rôle fondamental du projet esthétique et fonctionnel.
Inf Dent 2014; 96 (31): 66-80.

 

Détails

Date :
mars 21
Heure :
16 h 30 min - 18 h 00 min
Catégorie d’Évènement:

Lieu

Centre PROUVE
NANCY, 54000

Organisateur

KOUBI Stefan